Affiliés

L’Institut séculier

Dans quels pays sommes-nous implantées?

Nous sommes présentes  avec environ 2600 membres
– dans 35 pays du monde : Australie, Allemagne, Angleterre, Argentine, Belgique, Biélorussie, Brésil, Burundi, Bulgarie, Canada, Chine, Corée, Congo, Croatie, Colombie, Equateur,  Etats-Unis, France, Hongrie, Italie, Irlande, île Maurice, Japon, Luxembourg, Malawi, Mexique, Nouvelle-Zélande, Philippines, Pologne, Rwanda, Soudan, Suisse, Togo, Ukraine, Venezuela.
– répartis en zones ou groupes diocésains. En France, l’Institut compte actuellement 19 Missionnaires réparties surtout dans l’Est, le Luxembourg, la région parisienne, mais aussi l’ouest,  le centre et le midi.

Comment vivons-nous? Quel est notre projet de vie?

Nous vivons en plein monde, en étant à la fois des femmes de solidarités et de ruptures, des femmes essayant de vivre une présence évangélique au coeur du monde, sans être des inconditionnelles de ce monde. »Etre avec  » les hommes ne signifie pas pour nous « être comme tout le monde ».Il s’agit bien « d’être avec », mais « autrement ».

Nous vivons
– là où la vie nous a placées
– dans des milieux sociaux les plus divers
– exerçant des professions différentes
– assumant nos responsabilités et nos engagements dans le monde et dans l’Eglise.

Notre projet de vie en Institut nous engage à vivre un amour passionné de Dieu et du monde.Un temps de formation dans notre milieu habituel nous y prépare pendant quatre ans, avant la première profession.
Par amour pour la vie nous répondons à l’appel de Dieu par
– le choix des Conseils évangéliques:célibat, pauvreté, obéissance.
– une vie de prière nourrie du quotidien, de l’écoute et du partage de la Parole de Dieu
– des temps de partage et de vie fraternelle, chaque mois, avec les autres membres de l’Institut.

Quelle est notre spiritualité?

La spiritualité franciscaine oriente notre vie.
Avec François d’Assise, nous voulons être
– des mineures, des serviteurs
– des artisans de justice et de paix
– des porteurs de joie et d’espérance

Comment réalisons-nous la synthèse entre sécularité et consécration?

Voilà un travail de toute une vie.
Prendre à coeur le sort du monde tout en répondant à un appel personnel de Dieu, cela veut dire pour nous:
– tendre vers une maturité d’esprit et de coeur exceptionnelle
– vivre une présence évangélique discrète en tous milieux
– assumer les risques de toute vie humaine en partageant nos peines et nos valeurs avec nos frères.
– se sentir responsables de la fidélité à l’Institut
– accomplir notre engagement temporel selon Dieu dans notre 21e siècle.


Les Compagnons de St François

Qu’est-ce que c’est ?
C’est un mouvement chrétien d’Eglise fondé en 1927 par un laïc Joseph Folliet pour rassembler dans un désir de Paix et de Réconciliation des jeunes français et allemands. Aujourd’hui dans ce même esprit de simplicité fraternelle des Compagnons de nombreux pays d’Europe prennent la route en vivant le message de Saint François. Nous faisons partie de la famille franciscaine.

Le pèlerinage que nous vivons une fois l’an est à la fois une école et un symbole.

Une école : la vie communautaire partagée entre gens différents par leur culture, leur âge et leur milieu, les échanges interpersonnels et collectifs nous permettent une meilleure connaissance d’autrui et favorisent ainsi plus d’ouverture et de compréhension dans nos rencontres à venir.

Un symbole : le Pèlerinage d’été avec son contact avec Dieu, son esprit d’accueil de l’autre et de simplicité, sa volonté de non installation, est en fait un temps privilégié à l’image de ce que nous souhaitons faire de notre vie.

Pendant dix jours, nous cheminons par groupe d’une vingtaine de personnes. Lors des pèlerinages internationaux, la langue n’est pas vraiment un obstacle, il y a des traducteurs.


L’Hospitalité FranciscaineLourdes002

Le Pèlerinage franciscain à Lourdes est un pèlerinage national réunissant  des pèlerins, des malades, des hospitaliers attirés ou non par la spiritualité franciscaine, mais prêts à la vivre en toute simplicité au pied de la Vierge Marie, avec bonne humeur, humilité, confiance, avec l’émerveillement devant les choses et les êtres, avec la générosité et la compassion envers l’autre, malade ou bien portant, dans l’esprit de Saint François.