Les frères

Le témoignage qu’a laissé saint François d’Assise, dans sa vie et ses écrits, a suscité tout au long de l’histoire des fondations nouvelles, des mouvements de renouveau et des réformes, au sein de sa famille spirituelle.

Ainsi, la fraternité fondée par Saint François d’Assise (les frères mineurs, « mineur » signifiant « plus petit ») est constituée aujourd’hui de trois groupes, qui ont chacun leur organisation propre : les Frères mineurs franciscains, les Frères mineurs conventuels, et les Frères mineurs capucins.

Les frères Franciscains

Les Franciscains ont comme fondateur saint François d’Assise, qui leur a donné un genre de vie, résumé dans une Règle. Les contours de ce projet sont décrits aussi dans des Constitutions générales.FrNicolas002

Dans la pratique, ce projet de vie franciscaine est vécu par les frères selon des formes diverses, selon les lieux, les âges, les besoins ambiants, etc. Mais toujours la foi chrétienne, soutenue par la prière, est posée comme première exigence. Les diverses dimensions du projet franciscain sont les suivantes: vie contemplative, vie fraternelle, option préférentielle pour les pauvres et évangélisation par la mission. Elles s’enracinent dans les mots mêmes que François plaçait en tête de sa Règle: vivre le saint Évangile de Notre Seigneur.

Les Franciscains n’ont pas de tâche déterminée dans l’Église, si nous entendons par là des secteurs précis et exclusifs d’engagement. Ils n’ont pas été rassemblés pour une Œuvre spécifique, ni pour faire des œuvres. C’est selon les besoins des époques diverses qu’ils ont fondé et tenu des lieux de pèlerinages, des aumôneries, des paroisses, des camps d’été, des revues, etc.

Le véritable but de leur rassemblement en fraternité, c’est de suivre les traces du Christ Jésus, pour vivre une fraternité vivante et vraie, basée sur l’esprit de prière, auquel est subordonné tout travail. C’est d’être une cellule d’Église, ouverte à tous et engagée en Église pour le monde actuel, surtout envers les plus défavorisés. Une fois compris et vécu, cet objectif missionnaire incite chaque frère à s’occuper à un travail honnête selon ses capacités et ses goûts… et selon les besoins.

Ils peuvent s’adonner à tous genres de travail honnête, selon les urgences de l’heure: travail pastoral, social, communautaire, éducatif, missionnaire, etc. Ils apportent leur pierre à la construction d’un monde nouveau. Il se trouve chez les Franciscains des animateurs sociaux, des infirmiers, des cuisiniers, des prédicateurs, des curés, des catéchètes, des professeurs, des journalistes, des secrétaires, des mécaniciens, etc.

Il n’existe que deux œuvres que les Franciscains doivent assurer: la Terre Sainte et les Missions.

Depuis le 21 novembre 1342, la garde des Lieux Saints (endroits sanctifiés par le passage du Christ) a été confiée aux Franciscains par le Saint-Siège.

Les CapucinsCapucin001
Les Capucins existent depuis 1525. En ce temps-là quelques frères mineurs d’Italie centrale, voulurent vivre une vie de prière et de pauvreté plus proche des intentions de Saint François. Cette nouvelle branche obtint assez vite d’être reconnue par l’Eglise et se développa rapidement, d’abord en Italie et ensuite, à partir de 1574, dans tout le reste de l’Europe.

Le nom de capucins leur fut donné par les populations en raison du long capuce qu’ils portaient ; au début ce n’était qu’un surnom, mais il devint assez vite le nom officiel de l’Ordre.

Au sein de la tradition franciscaine, l’Ordre des Capucins représente la prépondérance de l’aspect contemplatif et érémitique. Ce caractère n’empêcha pas, toutefois, les frères de s’insérer rapidement dans la société, surtout dans les couches les plus humbles de la population. Dans le contexte de l’église catholique, l’Ordre est généralement considéré par les historiens comme une des composantes de grande importance dans la Contre Réforme, à côté des Jésuites. Aujourd’hui, les Capucins sont présents sur tous les continents.

Actuellement, les Capucins sont environ 10500 dans le monde, répartis dans une centaine de pays

Site internet

Les Conventuels

Franciscains, bien sûr, le nom renvoie au fondateur : saint François d’Assise. Notre Ordre essaye de donner une continuité historique et charismatique à la grande intuition du saint d’Assise.FrBernard001

Nous avons huit siècles d’histoire et en nous vit le désir de passer comme st François par des phases qui partent de la mondanité, pour commencer la conversion à travers l’intuition, le charisme et arriver ainsi à la maturité.

Conventuels, depuis les origines de l’Ordre ce terme est présent pour indiquer les frères de la communauté qui vivent dans des couvents.

Le couvent peut faire penser à la grande structure architecturale mais le couvent est surtout la communauté des frères.

« Le Seigneur m’a donné des frères » disait st François. Nous essayons de vivre un itinéraire humain et spirituel merveilleux pour que l’autre soit un frère, pour que la communauté soit une vraie fraternité et pour que la fraternité soit signe dans le monde.

Aujourd’hui, en fraternité, nous voulons vivre l’Evangile et le communiquer avec passion à nos contemporains. Notre vie est fondée sur la prière communautaire, âme et sens de notre action.


Nous avons un défi incroyable :

faire goûter Dieu à ceux qui le cherchent !

Pour les jeunes qui cherchent des sensations fortes, quoi de plus fort que d’être pour Dieu et de Dieu.

Quoi de plus fort que de mettre tout l’être, l’intelligence, la volonté, l’affection, l’énergie physique, la créativité au service de Dieu pour le bien des hommes, nos frères ?

Site internet Franciscains Conventuels