Pour entrer en fraternité

POUR UNE ENTREE EN FRATERNITE FRANCISCAINE

REGION AQUITAINE

1er temps : Découvrir la vie en fraternité franciscaine pour discerner

L’expérience de l’accueil de nouvelles personnes dans des fraternités existantes a conduit à penser un temps de découverte et de discernement. (Cf «Venez et voyez ! », répond Jésus aux deux disciples qui lui demandent « Où demeures-tu ? » en Jn 1-39). Selon les situations locales, ce temps de découverte se fait au sein d’une fraternité d’accueil ou directement dans une fraternité
existante.
En Aquitaine, nous privilégions la fraternité d’accueil pour ce temps de découverte, partout où cela est possible, car cette solution permet de vivre une expérience de cheminement fraternel sur un temps déterminé et limité ; elle facilite un discernement mutuel pour évaluer si le désir de la personne est bien d’entrer dans une fraternité franciscaine et si le chemin proposé lui convient.

La fraternité d’accueil est mise en place par une seule fraternité locale si les effectifs le permettent ; elle peut être co-organisée par 2 ou 3 fraternités locales géographiquement proches.
Elle réunit les postulants et des membres des fraternités existantes qui constituent ensemble une fraternité temporaire pour une durée d’un an maximum.
Pendant cette période, la personne qui postule fait une première approche de la vie de fraternité et de la spiritualité franciscaine. 

Elle fait l’expérience des valeurs fraternelles :

– Elle découvre les principes de fonctionnement d’une fraternité : l’écoute bienveillante, l’implication personnelle en vérité, la confidentialité de ce qui est partagé (base de la confiance), l’interpellation fraternelle, la liberté d’expression dans le respect du temps de parole, l’assiduité indispensable à la construction progressive de la fraternité, le partage des repas en frères…

– Elle fait connaissance avec la vie et la démarche spirituelle de François 
d’Assise.

– Elle découvre la dimension de prière communautaire fraternelle.

NB : En cas d’impossibilité à mettre en place localement une fraternité d’accueil faute d’un nombre suffisant de postulants, l’accueil d’un nouveau peut être fait directement dans une fraternité. Dans ce cas, on sera particulièrement attentifs à :

– Préciser les modalités d’accueil dans la fraternité : Il s’agit d’une période d’essai, délimitée dans le temps, où la liberté de choix est essentielle. Ni les postulants ni les membres de la fraternité ne sont mutuellement engagés les uns avec les autres, pendant ce temps d’accueil.

– Organiser, parallèlement aux réunions de la fraternité, un parcours découverte avec un membre de la fraternité qui suit la personne et fait le point avec elle au cours de l’année (remarque : il existe des parcours découverte types proposés par le national et disponibles en ligne)

Quelle que soit la solution pratiquée, cette période se conclut par un temps de discernement mutuel pour décider ensemble d’une éventuelle admission dans une fraternité existante.
Quand il existe plusieurs groupes dans une même fraternité ou plusieurs fraternités impliquées dans l’organisation de la fraternité d’accueil, les conseils se concertent pour discerner quel groupe ou fraternité est le plus à même d’accueillir tel ou tel nouveau membre.

2ème temps : Devenir membre d’une fraternité existante
La fraternité choisie accueille explicitement la demande du nouveau membre en organisant une petite célébration très simple où le « Projet de vie » lui est remis.
L’entrée en fraternité franciscaine permet au nouveau venu d’expérimenter et d’approfondir la vie de fraternité.
Après un minimum d’un an, lorsque cela est souhaité par le postulant et le conseil de la fraternité, il est proposé une période de formation d’une année, appelée « formation initiale », organisée en Aquitaine au niveau de la région.