Itinérance 2019

6 juin 2019 by Posted in: Non classé

DU 17 au 23 mai 2019, dans l’Aude, Gosia, Laurence et Suzanne ont été à la rencontre des habitants de cette région, en formant une fraternité franciscaine itinérante.

« Très haut, tout puissant et bon Seigneur, à toi louange, gloire, honneur, et toute bénédiction ; à toi seul ils conviennent, Ô Très-Haut, et nul homme n’est digne de te nommer. »

Pour louer en actes et rendre gloire à Dieu, nous sommes parties sur les chemins du secteur pastoral de St Vincent aux environs de Narbonne.

Bénies et envoyées par les frères franciscains conventuels de Narbonne, cherchant Dieu en tous et en toute chose, le portant auprès de tous les frères et sœurs qu’Il mettait sur notre route, accompagnées par St François et la vierge Marie, nous avons sillonné les chemins, confiantes en la providence de Dieu…

« Loué sois-tu, mon Seigneur, avec toutes tes créatures, spécialement messire frère Soleil, qui nous a offert sa chaleur progressivement et en douceur.

« Loué sois-tu, mon Seigneur, pour notre sœur Eau, qui est très utile et très humble, précieuse et chaste ». 

Après avoir abondamment arrosé la région, la pluie s’est arrêtée de tomber dès notre départ vers le premier village !

« Loué sois-tu, mon Seigneur, pour frère Vent », qui vit en liberté dans ce pays de l’Aude et nous a décoiffées et rafraîchies tout au long de nos marches, « et pour l’air et pour les nuages, pour l’azur calme et tous les temps : grâce à eux tu maintiens en vie toutes les créatures». 

Nous avons contemplé la beauté du paysage et celle de tant d’hommes et de femmes que Dieu nous a fait rencontrer :

Augustine et François, nous accueillent à leur table familiale, en même temps que nous dégustons un délicieux couscous, nous apprécions l’unité dans la diversité des âges, des opinions, des états de vie : avant-goût du Royaume de Dieu !

Lucie, soigne son mari malade et partage avec nous un morceau de pain et de saucisson ;

Thérèse, est émerveillée par la demande de baptême que lui ont faite deux jeunes filles;

Paul, se dit athée, son vélo à la main au milieu du village, nous accoste avant même, que nous lui demandions le chemin : « Que voulez-vous ? Que cherchez-vous ? » il nous emmène dans sa maison ; Lidye, sa femme partageant avec nous ce qu’elle a préparé pour eux deux ;

Marian, prêtre Roumain, totalement donné à son ministère, trouve le temps de nous offrir l’hospitalité qui dépasse tout ce qu’on peut imaginer…

« Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur notre mère la Terre, qui nous porte et nous nourrit, qui produit la diversité des fruits, avec les fleurs diaprées et les herbes ».

Loué sois-tu pour ces magnifiques paysages : collines et cyprès, vignes et champs, coquelicots et prairies fleuries, genêts odorants, amandiers, figuiers et cerisiers abondants !

Chez Marthe, on devine une activité patiente et aimante dans son jardin remplit de fleurs et d’arbustes: « Je vous fais passer par le jardin pour que vous le voyiez avant qu’il fasse nuit, parce qu’il est beau » !

Et à l’intérieur de sa très grande maison trône, au milieu, un gros bouquet : « une de mes petites filles qui n’est pas fortunée m’a offert ce beau bouquet pour mon anniversaire, j’en suis confuse et très heureuse alors je le mets là pour qu’on le voie de partout »

« Loué sois-tu, mon Seigneur, pour ceux qui pardonnent par amour pour toi ».

Véronique, profondément blessée est maintenant réconciliée avec Dieu :

Véronique nous accueille en passant la tête par la fenêtre : « Ah non ! L’église est ouverte le matin seulement », et quand elle se rend compte que nous sommes des sœurs, son attitude change, son sourire éclaire tout son visage et elle se précipite pour descendre et veut absolument nous garder près d’elle. Elle nous raconte son parcours dont une partie est douloureuse et «  vous ne pouvez pas savoir comme je suis heureuse de vous avoir ici ! ». Son accueil est large et généreux comme son cœur et celui de Simon son conjoint. Ils nous ont témoigné de la joie qu’ils ont de se connaître, d’avoir enfin trouvé la paix dans un équilibre de vie et de servir l’Église chacun à sa manière.

Elle s’est réconciliée avec l’Église depuis 4 ans, notre passage chez elle a été comme le sceau d’un pardon mutuel.

Léa, n’ayant pas été accueillie à la naissance, a aujourd’hui un cœur grand ouvert aux autres :

Après être venue nous ouvrir l’église et parlé des changements qu’il y a eu, elle nous dit : « Venez prendre un café ! » et après le café : « Je vous garde à déjeuner ! » et petit à petit, en présence de Julie son amie d’enfance qu’elle a invitée aussi, elle nous partage le fil de sa vie, au cours duquel son caractère s’est forgé ! « Je dis les choses en face »…

Ayant une vie simple de pauvreté et de joie, elle est un soutien pour ses proches, disponible et accueillante pour tous.

« Loué sois-tu pour ceux qui supportent épreuves et maladies : heureux s’ils conservent la paix car par toi, le Très-Haut, ils seront couronnés ».

Rachel vient rendre visite à sa tante et nous parlons de son quotidien : elle soutient sa maman dans son vieillissement qui occasionne des pertes de mémoire. Quand nous lui proposons de prier toutes ensemble, elle est très émue, les larmes coulent et, main dans la main, nous disons « Notre Père » dans une belle communion fervente.

Anne, très engagée dans l’Église soutient son mari, Jean, malade depuis des années.

Elle nous ouvre sa porte avec un « Bonjour mes sœurs ! » et d’emblée nous nous retrouvons dans la cuisine avec un jus de fruit! Elle raconte entre autres son plaisir d’avoir été catéchiste : « Je voulais que les enfants se sentent bien ici, qu’ils soient tout d’abord contents de venir pour connaître Jésus comme un ami».

Louez et bénissez mon Seigneur, rendez-lui grâce et servez-le en toute humilité!

Nous voulons, vous dire MERCI, car là où vous étiez durant ces jours, vous avez été très présents d’une manière palpable par votre participation priante. Tous ensembles, avec Jésus-Christ et les personnes rencontrées, nous avons formé une vraie fraternité, celle qu’Il a fait naître en ce temps pascal, par ses apôtres.

Continuons, à la faire vivre et grandir pour le Salut du monde et la Gloire de Dieu !

PACE BENE

Laurence »amie FMM » Gosia et Suzanne FMM

Le 31 mai 2019

PS : Par discrétion, les prénoms ont été modifiés, excepté celui du P. Marian.

Post Navigation