Témoignages

Itinérance franciscaine
du 30 mai au 4 juin 2018 dans le diocèse de Pamiers.

Cinq jours d’itinérance vécus dans l’esprit franciscain en sillonnant le Secteur pastoral de St Amadou, les Pujols, Les Issards, La Bastide de Lordat, Trémoulet, La Carlaret et Ludies. Nous étions trois sœurs FMM, Suzanne, Nancy et Lilly, formant une fraternité interculturelle (France, Birmanie et Inde),nous  avons été témoins de l’œuvre merveilleuse de Dieu dans notre vie et dans la vie des personnes que nous avons rencontrées. En même temps Le P. Antoine et Marthe étaient à St Amadou, pour une semaine d’évangélisation. Eux comme nous, avions un objectif commun : Allez à la rencontre des habitants du lieu.

Aller à la rencontre des personnes, là où elles sont pour être avec elles, les écouter et susciter un petit « stop » dans leur vie… en retour nous avons été agréablement surprises par leur ouverture, leur simplicité et leur accueil. Nous pouvons résumer notre expérience en deux groupes de mots : l’imprévu et la gratuité, la joie de donner et de recevoir.

 

L’imprévu est aussi une réalité dans la dynamique de la foi. Dieu nous a invitées à nous déraciner du monde connu et à nous enraciner dans le monde de l’espérance. Sans argent, ni provisions, ni portable ; quêter notre hébergement et notre nourriture…en un mot  seul: l’imprévu. Toutefois, ce qui nous a vraiment marqué, c’est l’expérience de la gratuité de Dieu. Dans l’abandon, Dieu nous a surpris.

C’était presque midi et nous sommes sorties d’un village (Les Pujols)  pour aller vers un autre (Ludies). Nous étions en route. Tout à coup, une voiture s’arrêtait et Suzy, une dame de 81ans que nous avions rencontrée pour la messe d’envoi est sortie. Elle nous a saluées en ajoutant, « Où allez-vous déjeuner ce midi? » Nous nous sommes regardées les unes les autres et avons répondu : « nous ne savons pas encore ». [Imprévu]

Sans autre discussion, elle nous a dit : « Faites demi-tour et remontez la petite colline » et elle nous a données la direction de sa maison. « Je suis en route pour le marché. Je reviens dans une demi-heure.  Attendez-moi à la maison. » (Dieu a un bon sens de l’humour ! Il nous donné ce dont on  a besoin  sans la demander. ) [Gratuite de Dieu] 

Notre mission aux Pujols n’était pas terminée. On a pris le chemin qu’elle nous a montré. Nous sommes restées toute l’après-midi avec elle. Elle nous a avouées que le premier jour, elle a été tentée de nous demander de lui rendre visite, mais elle se sentait trop fatiguée pour nous accueillir. Alors elle a abandonné cette idée. Elle a dit : « Je n’avais pas d’autre choix que de vous inviter aujourd’hui. C’était un signe clair de Dieu. Il vous a mis là – sur mon chemin « , Elle a ensuite ajouté, « Je suis bien contente de l’avoir fait. »  Après de nombreux détours , loin de l’Église, à la recherche de Dieu, elle est revenue à l’Église catholique. Elle a avoué  « Tous ce que je vous partage, je ne peux pas le faire avec d’autres personnes. » [La joie de donner  notre temps et notre écoute profonde.]

Durant les heures  passées avec elle, elle a partagé des  prières,tout en découpant le poulet pour le repas, que nous allions prendre ensemble vers 15h Nous avons aussi remarqué plusieurs belles pensées qui décoraient les murs de sa maison….elle a ainsi transmis beaucoup d’énergie positive dans nos vies.

Pour donner quelques exemples :

« Es-tu prête à perdre ce que tu as, au profit de ce que tu es ? »

 « Ouvrir la porte de devant = accueillir

   Ouvrir la porte de derrière= laissez partir »

« Autorisez-vous à vivre, la vie fera le reste. »  [La joie de recevoir]

Merci Suzy, pour ton parcours de vie qui est passé par ta quête de Dieu : mais qui es-tu ?par ta quête de qui est l’homme, qui suis-je ? et au soir de ta vie de témoigner que tu as trouvé l’unité, la liberté d’être en réunissant tes 2 quêtes, tu en rayonnes et de dire « C’est si simple.. »

                  Tout homme est une histoire sacrée, l’homme est à l’image de Dieu.

Croire à l’impossible de Dieu, persévérer dans la prière du cœur.

C’est ce que nous a offert Désirée dans la rencontre avec elle.

A l’âge de 10 ans, Désirée a demandé à être baptisée. Ses parents ont refusé, surtout son père qui se disait athée.

Un hasard ou providence lui a fait rencontrer un prêtre. Elle lui demande comment faire pour prier.

Celui-ci, lui recopie le Notre Père et le Je vous Salue Marie sur un petit bout de papier.

Il lui dit : « garde bien ce papier dans ta poche et surtout n’oublie pas de le changer de poche quand tu changes de vêtement. »Tout ceci pour cacher ses prières. Elle les récite tous les jours.

Un jour sa sœur « vend la mèche au père »qui lui déchire son papier. Et Désirée de dire « Ça m’est égal, car je les connais maintenant par cœur » Elle reçoit alors de vives et fortes réprimandes. Elle continue à espérer…à prier..

Son mari, l’empêche aussi de se préparer au baptême. Elle persévère dans la prière en secret.

A la suite d’une maladie, son mari meurt.

Deux  jours après l’enterrement, elle rejoint enfin le groupe de préparation au baptême.

Deux ans plus tard, elle reçoit le  baptême.

Désirée a persévéré pendant 60 ans dans le baptême de désir.

Notre rencontre a été très simple, sans violence, presque en douceur.

Un récit de vie en quelques minutes qui m’a montré d’une manière visible, tangible, la force de l’Esprit-Saint dans la vie aride de Désirée.

Ce qui résonne, à la suite de ce témoignage : « Tu as du prix à mes yeux et je t’aime »Is 43,4

« Tu es mon enfant bien-aimée en qui j’ai mis tout mon amour. »Mt3,17

                    Merci à toi, Désirée pour avoir cru à l’impossible de Dieu, dès ton enfance et d’avoir persévéré  dans le secret de ton cœur à cœur avec Jésus.

                                                   Se regarder, se laisser Transfigurer,

C’est ce que m’a offert Sarah, dans la rencontre.

Nous arrivons dans ce village, en fin de journée et comme à l’habitude nous demandons la clé de l’église pour y prier.

Jean-Baptiste s’empresse de nous y conduire et très fier de nous l’éclairer pour que nous admirions les magnifiques fresques .D’un côté l’ A.T et de l’autre le N.T.

Nous lui demandons s’il peut nous indiquer où nous pourrions manger et dormir au village.

De suite, il frappe à la maison d’à côté (ancien presbytère) en criant »Sarah, Sarah, Mais personne ne répond.

Quelques instants plus tard, sur la place de l’église, 3,4 personnes discutent.

Parmi elles, Sarah. Nos regards se croisent, dans une forme de réserve, de doute, presque de « c’est qui ? C’est quoi ?

L’une d’entre nous, lui fait la  demande de l’hospitalité. Voici sa réponse « Et bien venez chez moi »

Nous la prenons par surprise car elle arrive tout juste de son autre  maison dans un  village aux environs. Mais dit –elle : « celle-ci est ma vraie maison, c’est la familiale, là où je suis née et vécu »

Elle nous fait donc entrer chez elle et nous sert la limonade faite artisanalement.

Au fur et à mesure, la rencontre s’installe dans le partage de ce qui fait sa vie aujourd’hui et ce qu’elle a été.

Sarah s’ouvre à notre présence en nous posant des questions : « D’où venez-vous, que faites-vous, qui  êtes-vous ? »

Au travers de l’échange, je perçois que Sarah, veut nous offrir le meilleur de ce qu’elle a et surtout de ce qu’elle est : famille, vie associative, vie d’amitié, vie de son quartier, de l’église, découvertes de pays, de régions. Nous prenons le temps de regarder ensemble les photos de famille, elle nous les commente.

Son mari est décédé, il y a 2 ans, elle apprend à vivre une forme d’absence et de solitude. « Entre veuves on se soutient » nous glisse-t-elle dans la conversation.

La soirée se prolonge dans l’échange en profondeur de ce qui l’anime.  Sarah  nous demande de prier les Complies, ce que nous accueillons avec joie.

Qui es–tu Sarah, pour nous avoir fait vivre une véritable transfiguration au fil de notre rencontre. Ton visage est devenu lumineux, souriant, rayonnant, ouvert à l’inédit. Celui que Dieu-Providence  nous a donné : à toi Sarah et à notre fraternité itinérante. Cette lumière n’est faite que pour être communiquée.

Merci Sarah, pour s’être regardées, s’être laissées transfigurer, transformées ensemble par l’Esprit-Saint, d’avoir laissé transparaître le Christ  qui est Lumière sur nos routes respectives.

«  Le Christ contemplé nous envoie à nos frères , en qui nous découvrons sa présence cachée et nos frères, nous renvoie à la contemplation du Christ. »(Cs 3)

« Priorités pour l’évangélisation

La mission est d’abord et avant tout une relation où nous évangélisons et nous sommes nous-mêmes évangélisées et transformées. » Doc Cap.2014.

                                           Par discrétion, les prénoms des personnes ont été modifiés.

Nous gardons tous ceux  que nous avons rencontrés  dans nos cœurs et les portons dans nos prières. Merci à toutes nos sœurs qui nous ont permis de vivre cette belle mission. Un grand merci aussi à tous ceux qui ont participé avec nous à cette mission en nous unissant dans leurs prières.

 


Itinérance franciscaine
du 17 au 22 mai 2017

Parties pour 5 jours de mission dans le diocèse de Pamiers en Ariège, nous avons été accueillies le premier soir par un petit groupe de chrétiens, membres d’une cellule ecclésiale de base à Saint Victor-Rouzaud. Moïse, l’un des membres, a été notre guide discret pendant toute la durée de notre séjour. Après avoir été envoyées par le Père Antoine qui pratique lui-même une forme d’évangélisation des campagnes en caravane, nous avons pris la route… Lire la suite



Pèlerinage Franciscain à Lourdes

du 3 au 8 mai 2016

Bonsoir à tous,

Je ne peux m’empêcher de vous écrire, pour vous partager la Joie que nous avons vécue en famille franciscaine à Lourdes au pèlerinage national.

Tant de trésors ne se gardent pas pour soi seul !

Je vous livre le témoignage d’un frère quand nous étions sur le départ avec Marie-Agnès, le dernier jour, sur son expérience du pèlerinage à Lourdes :

Il y a quarante ans, ce frère ne voulait à aucun prix entendre parler d’aller à Lourdes au pèlerinage, pour diverses raisons personnelles, mais sur la demande de son provincial d’aller s’occuper de jeunes malades qui avait besoin d’un frère comme lui pour animer leur groupe, il accepta finalement de s’y rendre.

Vous l’aurez compris !

Il vit ce pèlerinage depuis quarante ans !

Pour Lourdes, on peut non seulement dire « Venez et Voyez » mais aussi et surtout

« Venez et Vivez » !

Petits ou grands, valides ou malades, au service ou non, ce pèlerinage est une Bénédiction pour notre famille Franciscaine ou Frères Franciscains, Clarisses, Sœurs de Saint-François et FMM, laïcs membres de l’OFS et /ou membres de l’Hospitalité, femmes et hommes de toutes conditions, nous sommes rassemblés dans les bras aimants de Marie, qui est chemin humble et confiant vers son fils, notre Seigneur Jésus.

Venez essayer ce pèlerinage ou vous attendent :

François, Marie, Jésus, Service du petit, célébration et prière, joie de la fraternité.

L’année prochaine, le pèlerinage se fera certainement comme d’habitude la première semaine de mai, du mardi 02 au dimanche 07 mai, semaine de l’Ascension.

  • Lien utile :

http://pelerinages-franciscains.org/2016_lourdes.htm

Stéphane.

Itinérance franciscaine dans le Limousin du 11 au 16 avril 2016

SrSuzanne001« Voici que je fais un monde nouveau. Il germe déjà ; ne le voyez-vous pas ? » Is 43,19

Lire le témoignage

 

Itinérance franciscaine en Haute Vienne du 13 au 18 avril 2015

«N’emportez ni argent, ni sac, ni sandale…» Luc 10,4

Lire le document